Découverte de Capskiring

Pour bien visiter le Sénégal, n’hésitez pas à faire immersion dans Les villages en Casamance. C’est une région située au sud-ouest du Sénégal, entre la Guinée-Bissau et la Gambie. C »est l’une des plus belle région du pays, le succès de ce village de balnéaire et de son aéroport international a attirer de nombreux autres hôtels de toutes catégories. Ce qui donna la naissance au village de Capskiring. Ses forêts denses, ses cocotiers qui bordent la plage du Cap Skirring à Abéné, des îles, ilots et ses bolongs, ses mystérieux villages dominés par des immenses fromagers, favorisent l’installation de plusieurs chaînes d’hôtels
Ici tout est différent de la vie du Nord du pays

Découverte de Capskiring

Ziguinchor, située sur la rive sud de l’estuaire du fleuve Casamance, etait le point d’escale pour les négriers portugais au XVIe siècle, La ville par sa position géographique est aussi une plaque tournante du commerce sous-régional

Ziguinchor tire selon certains son nom de la déformation, prétendent au contraire que le nom de la ville vient du portugais « je viens, ils pleurent » (Cheguei, choram) rapport à la traite des esclaves. Pour conclure la découverte de Capskiring: Visiter les cases a impluvium d’Enampore, en remontant jusqu’à Oussoye, ville-carrefour, préfecture du département, encore fortement imprégnée des traditions d’antan, est le siège d’un important royaume. Le village de pêcheur de Mlomp, entre Oussouye et Elinkine, possède plusieurs cases à étage avec un fromager vieux d’au moins 400 ans et un musée gardant jalousement d’anciens outils et des symboles de la culture locale.

Découverte de Capskiring

Profiter pour visiter l’’ile de Karabane, située sur le fleuve Casamance, fut un comptoir important à l’époque coloniale. De tres belles plages, une ancienne église portugaise et un cimetière ou fut érigée la tombe du Capitaine Protêt: un banc de sable recouvert d’une végétation luxuriante, palmiers, cocotiers, baobabs, fromagers, manguiers, flamboyants, bougainvillées …La plus grande partie des 57 km² de l’île est recouverte par la mangrove de palétuviers et est accessible uniquement par les bolongs à partir d’Elinkine, des bras de mer qui se faufilent dans les terres en créant de multiples petits îlots. Ancienne esclaverie, premier comptoir commercial français en 1836, Carabane fut aussi la première capitale administrative de la Casamance, jusqu’en 1904, date à la quelle elle fut remplacée par Ziguinchor.