La Casamance

La Casamance

Imaginez des terres irrigués par d’interminables fleuves et rivières. Des paysages de gigantesques fromagers et des rizières verdoyantes. Les seuls bruits qui brisent le silence sont ceux des chants des cormorans et des cueilleuses d’huîtres dans les bolongs. La région de la Casamance s’étend sur 20 000 km. Elle est délimitée à l’ouest par l’océan atlantique et à l’est par la rivière Kuluntu. La Casamance, cette région luxuriante est un paradis pour les voyageurs à la recherche d’authenticité, les amoureux de la nature et des belles plages, loin des touristes.

La Basse Casamance, un jardin d’éden

Sa nature est généreuse, c’est d’ailleurs le grenier du Sénégal. Vous apprécierez les paysages de rizières, entre palétuviers, bolongs et mangroves. La Casamance jouit d’un climat tropical avec des moyennes de température à 30°C. C’est entre septembre et mai, pendant la saison appelée « soleil d’hiver » qu’il est le plus agréable de visiter la Casamance.

“Kassumay” Bienvenue en Diola

Ziguinchor est un grand bourg charmant et paisible au bord du fleuve, où les habitants organisent leurs activités quotidiennes. Cette ancienne ville coloniale passée aux mains des portugais puis des français compte un peu plus de 500 000 habitants. Ziguinchor reste une étape de passage vers les villages de l’intérieur et de la Basse Casamance.

L’ Île de Carabane,

Située en Basse Casamance, l’ Île de Carabane était la première capitale de région. C’est sur cette île si paisible que les premiers colons on atterrit. Il faut 2 heures de pirogue et un peu de patience pour rejoindre Carabane.
Le village d’Elinkine illustre parfaitement la vie de ce bout de terre. De nombreux artistes originaires de l’île vivent de la poterie et da peinture de style local et les œuvres sont d’une rare beauté.

La Casamance

A quelques minutes de là se trouve le village animiste de Mlomp. Des gigantesques fromagers ombragent le village et servent de points de rencontre pour palabrer et célébrer les traditions Diola. Ici vous aurez la possibilité d’assister à de nombreuses fêtes traditionnelles comme le “Kamagnegne” ou “l’Ekonkon”, avec la présence, de figures étonnantes à l’image du “Kankourang” et du “Kompo”.

Les Casamançais sont de véritables architectes. Ils ont inventés les cases à étages et les cases à impluvium, qui font partie du patrimoine architectural de la Basse Casamance. Ces bâtisses servent d’habitat à des familles entières ou sont parfois réaménagés en campements villageois pour accueillir les visiteurs, de Diémbering au Cap Skirring

Vous avez sûrement visité des musées, mais celui-ci est particulier parce qu’il se situe en pleine forêt. Le Musée Sangawatt à Diembering est tout simplement exceptionnel car c’est dans cette forêt que sont exposés les fétiches de la culture Diola. A majorité animistes, parfois chrétiens ou musulmans, entretiennent une relation très proche avec la nature et leurs ancêtres.

Cap Skirring est un village côtier ayant attiré plusieurs chaînes hôtelières, dont le Club Med, à la recherche de lieux uniques en Afriqu de l’ouest. Il est agréable de visiter la Casamance en finissant sur les plages du Cap Skirring. Vous pourrez également visiter les villages alentours qui proposent de découvrir la culture Casamançaise un peu plus en profondeur.

L’enclavement de la Casamance n’a pas vraiment aidé à son développement touristique et économique, mais il a favorisé la préservation de sa culture et ses traditions qui en font aujourd’hui l’une des régions les plus authentiques du Sénégal et de l’Afrique de l’ouest. Certains vous diront que visiter la Casamance est une expérience enrichissante, joyeuse et émouvante. Les traditions vibrantes, l’accueil chaleureux des casamançais et la tranquillité de ce jardin d’Eden suffiront à vous convaincre de visiter la Casamance.  

Un atouts majeurs dans la destination touristique

 

Besoin d'aide? Chattez avec nous
Please accept our privacy policy first to start a conversation.