Le Sine Saloum

les iles du saloum

Une grande richesse historique et culturelle, les iles du saloum, au sud de la Petite-Côte, est un territoire hybride entre terre et mer. Des milliers d’îles et d’îlots recouverts tantôt de terre, tantôt de mangrove ou de palétuviers constituent l’essentiel des paysages de la moitié Ouest de la région. La moitié Est représente l’inverse de ce paysage vert et grouillant de vie : une vaste étendue rongée par le sel d’une mer qui remonte et une maigre savane s’épaississant en allant vers le Sud, à la frontière gambienne.

Le visiteur sera émerveillé par cette région aux mille contrastes.

1.KAOLAK et les SITES MEGALITHIQUES

Kaolack, chef lieu de la région du Saloum et capitale de l’arachide et du sel, est un carrefour regroupant toutes les populations du Sénégal : son marché est l’un des plus grands du pays. Non loin de là, il est possible de découvrir plusieurs sites mégalithiques ou « menhirs bretons », et notamment celui de Nioro du Rip, un lieu historique pour le Sénégal et le peuple Sérère grâce aux très fameux alignements de mégalithes (monuments funéraires) qui n’ont d’égal en Afrique que ceux de la République Centrafricaine.

2. le PARC NATIONAL DU DELTA DES ILES DU SALOUM

C’est l’un des plus beaux sites du Sénégal : d’une superficie d’environ 180 000 hectares, c’est une zone constituée de mangroves, de lagunes, de forêts et de cordons sableux présentant l’un des écosystèmes les plus riches d’Afrique. On peut ainsi y observer des multitudes d’oiseaux en sillonnant les bolongs (bras de mer) en pirogue et notamment, à la tombée de la nuit, au niveau des reposoirs où viennent se réfugier les oiseaux pour y passer la nuit. Il est également possible de croiser dans le parc des biches, phacochères, singes et guibs harnachés…

3. LE CHARME DES ILES DU SALOUM ET DES VILLAGES LITTORAUX

Les villages de pêcheurs du littoral et ceux installés le long des méandres des fleuves Sine et Saloum sont des sites touristiques appréciés. La pêche, réalisée de manière artisanale, y est abondante.

Principaux pôles d’attraction : Sur la pointe de Sangomar, presqu’île séparant l’océan Atlantique du fleuve Saloum , les villages de Palmarin et de Djiffer. En face, accessibles par pirogue, les îles de Niodior et Dionewar peuplées d’un groupe Sérère, excellents pêcheurs, les Nominkas. Au nord du delta, la petite ville de Ndangane, sur un bras du fleuve Saloum, qui donne accès à l’île de Mar Lodj où des campements présentant une architecture de style local sont proposés aux visiteurs. A l’extrémité nord-ouest, Foundiougne est un paisible village accessible par ferry. Plus au sud, Sokone, au bord des bolongs, et les villages de Toubacouta et de Missirah (grand village de pêcheurs), dans une zone plus forestière, au coeur du parc national du delta du Saloum. L’écotourisme prend tout son sens dans cette région notamment dans les villages de Bamboung et de Simal où des projets écotouristiques ont vu le jour.

Besoin d'aide? Chattez avec nous
Please accept our privacy policy first to start a conversation.